Manu Louis (carte blanche)

Une idée si simple et évidente que peu y ont pensé avant Manu Louis : questionner l’essence de la chanson française en présentant des artistes francophones pratiquant des genres musicaux qui y sont rarement associés : poésie expérimentale, electropunk, techno et DJ’s adeptes des beats lents, sexy et drogués. And this is not French Touch. Du tout.

 

Infecticide (F)

Ils ont beau avoir une imagerie zinzin, un look au quarante-cinquième degré et des textes néo-dada plutôt marrants, leur musique électro-punk-new-wave-proto-techno-rétro-eighties, entre le Fad Gadget du début et le Front 242 de la fin, nous rappelle que l’on n’est pas forcément là pour rigoler. Toujours pas mort, le punk !

 

#fauxméchants #anticafards #rirabienquiriraledernier

 

L’artiste en ligne