Batterie, soubassophone, guitare dobro… Voilà le blues créole de Pascal Danaë, qui a choisi le nom de son trio en hommage à Louis Delgrès, héros de la lutte contre l’esclavage en Guadeloupe. Certains y ont entendu du John Lee Hooker et du Black Keys. Autrement dit, un son abrasif, pas mal d’incandescence ainsi qu’une certaine idée de la transe.

 

#bluesrugueux #powertrio #50nuancesDelgres

 

L’artiste en ligne

 

En collaboration avec le Botanique