Le Beursschouwburg est aux communautés linguistiques ce que le foot et les pralines sont à la Belgique : un symbole d’unité.