CHARLÈNE DARLING

Activiste de l’underground noise parisien, Charlotte K, rebaptisée Charlène Darling, a récemment sorti le très pop Saint-Guidon, un album en partie à la gloire d’Anderlecht (la commune, pas le club de foot). Une petit miracle en soi, très travaillé, sans doute béni par les cieux au-dessus du 1070.

IVAN TIRTIAUX

« Des chansons qui célèbrent le hasard, le cours de la vie et les nombreux déboîtements du destin. On y parle de voyages, de cailloux, de femmes, de rosiers, de désastres, d’océans… » Le tout relevant de l’orfèvrerie pop la plus délicate, à la Nick Drake, à la Chico Buarque, à la Dick Annegarn.