Trentenaire nomade à l’allure lunaire, ses performances explorent les limites entre la scène et l’espace public. Lior, clown de formation, tire sur la corde sensible, s’abandonne à l’impro dans ses spectacles,  passant du français à l’anglais, de l’espagnol et de l’hébreu à une langue totalement imaginaire.

Le MIMA est l’écrin idéal pour la recevoir, une soirée qui combine visite nocturne du musée et concert/performance.

#ClochettesFéériques #Ukulélé #HangDrum

Site | Facebook