Au revoir Moscou, au revoir aussi Dominique A et Etienne Daho, influences revendiquées sur les premiers morceaux du multi-instrumentiste Benjamin Hutter. Aujourd’hui, son univers s’est en effet considérablement élargi et affranchi, allant même jusqu’à flirter avec la piano-house sur “L’Océan”.

#EléganceEtPrestige #EpopéeRusse #FrenchTouch

Facebook | Instagram | Bandcamp

Artiste présenté avec Ca Balance